Pourtours

Pourtours est une performance construite en relation avec pourtours.fr,
un site poème expérimental, une cartographie de la relation.
A partir de textes issus du site et d’un film d’animation
mettant en scène des lettres, des symboles, des mots parfois,
Sarah Turquety, poète, performeuse, et Ingrid Obled, compositrice, catalysent le mouvement du jour afin de mettre à nu des mythes intimes et collectifs,
afin de défaire et par là même, de relier.

La performance s’ouvre avec une adresse directe au public, un chemin tissé entre les éléments de la carte, le public, l’époque, le lieu. Intimité, tension, fou rire. Sarah Turquety évoque ces entités, elles s’invitent et télescopent la proposition du jour. Voilà qui défait un discours.
En alternance avec ces moments nus, la poète et Ingrid Obled proposent une immersion dans un monde de subjectivités additionnées. Le minimalisme de la musique, le rythme entêtant donnent aux fragments déclamés toute leur puissance. Nickelharpa, contrebasse, composition électroacoustique, la musicienne parvient par enchainement de boucles à envouter, à densifier l’atmosphère.
En arrière-plan, un film d’animation. Les lettres forment des images ou des mots, et les mots forment des phrases ou des paysages. Textes, sons, images ne font plus qu’un ou au contraire se scindent, va et vient de l’un à l’autre. Pourtours s’appuie sur une esthétique de la réception, de la suggestion, de la dérive. Ce qui se passe lorsque l’on effectue un pas de côté, quand les certitudes se déracinent.

Pour + : dossier de présentation à télécharger ici

Textes, voix, conception : Sarah Turquety
Composition, interprétation (Nickelharpa, contrebasse, looper, musique électroacoustique) : Ingrid Obled
Film d’animation : sonphonor
Graphisme : Gaëlle Sandré
50 min

Pourtours a été accueillie en résidence de création à La Cuisine, centre d’art et de design, Nègrepelisse, a reçu une bourse d’écriture numérique d’Occitanie Livre et lecture.